Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 08:27

Oui je sais, cela faisait un moment que je n'étais pas venu sur mon blog. Par manque de temps? d'envie? Mais les événements récents dans la commune me font craindre le pire pour les finances et donc le futur d'Ernolsheim. "Le surendettement" est proche comme s'en est amusé le maire lors de ce conseil municipal surréaliste...une fois de plus !

 

Voici donc le résumé du conseil du 25 janvier. Je ne prends que les points les plus important !

 

Premier point chaud à l'ordre du jour, le lotissement.

 

Je vais en venir à l'essentiel concernant le lotissement. C'est un superbe coup de la SAREST ! Y a pas à dire, des dossiers comme ça ils ne doivent pas en traiter tous les jours. Pour mémoire, la SAREST c'était engagée oralement à débuter les travaux une fois que 30% des parcelles étaient en compromis de vente ou réservées. Oui mais rien n'est jamais signé à Ernolsheim...c'est un peu comme au Sénégal, c'est top là et c'est bon...dommage le financier de la SAREST avait croisé les doigts de pieds donc ça compte pas !!!

Donc, la SAREST, filliale du Crédit Mutuel propose à la commune de démarrer les travaux uniquement si la commune lui céde purement et simplement les terrains du lotissement. En contre partie, la SAREST s'engage (voir plus haut le mode d'engagement de la SAREST) à "donner" l'équivalent du montant du prêt (soit 225 000 €) en parcelles constructible!!! Cette proposition est une fumisterie de première car s'il y a bien 21 lots (ce qui n'est même pas sur, c'est dire le sérieux avec lequel le dossier est traité) et qu'il en faut 30% (c'est à dire moins de 7 en fait !), la SAREST avec 5 compromis et 2 réservations (voir la liste sur le site de la SAREST) était déjà au dessus! Pourquoi proposer un tel marchandage alors? Tout simplement car il vont revendre les parcelles à la commune moins chère que ce qu'elles valent réellement. Ce matin j'ai regardé dans l'agence Boistelle à Saverne, est elles sont à partir de 11550 euros de l'are La SAREST en propose déjà que 10500 euros l'are. 

 
Ce truc est un attrape couillons qui a très bien fonctionné! Ce n'est même pas cette proposition absurde qui est à pointer du doigt mais bien tout le processus depuis quelques années. Rien n'a été fait dans les règles et ça a suivi son petit bonhomme de chemin. La SAREST est une équipes de financiers rapaces. Quand ils coincent une proie, ils ne lâchent plus !!!! La commune aura un beau lotissement (peut être) mais à quel prix? Et dire qu'à la fin le maire se félicitera de la construction de ce lotissement sans bien sûr parler du trou dans le budget de la commune !! Mais franchement dire que la SAREST va "donner" des terrains à la commune (en l'occurrence 21 ares environs) qui en est propriétaire....y a qu'à Erno qu'on peut voir ça !!! 
Deuxième point chaud de la commune :

 
Concernant la maison du 78, je croyais que tout avait été dit ! Eh bien nan ! Deux corps de métiers doivent encore intervenir avant un nouveau test d'étanchéité, puis ensuite le peintre ! Mais les deux premiers ne sont pas au courant qu'ils doivent intervenir mais l'adjoint en charge du dossier (Gilbert Kuntz...qui souhaite présenter une liste en 2014 !!) sait lui qu'il n'y aura pas d'avenant supplémentaire pour leur intervention. C'est sympa de travailler pour la gloire d'avoir construit une grande maison BBC....ou pas !!! En plus il faudra attendre des températures plus chaudes (on a de la chance il annonce 15 °C aujourd'hui ! Donc ce logement n'est pas encore loué mais pendant ce temps là....la commune continue de payer !!! En plus c'est le maire en personne qui est obligé de faire le tour des entreprises car l'architecte, qui va se mettre quelques 12% dans les fouilles, n'est pas capable de le faire !!! J'espère au moins qu'il y aura des pénalités de retard !!!
Dernier point chaud : L'orientation budgétaire !
Enfin si on peut appeler ça comme ça !!! La commune ne dispose presque plus de possibilité d'investissement et pourtant les projets ne manquent pas !!
  • 200 000 € HT pour la première tranche de la rue des vergers avec une hypothétique subvention du CG à hauteur de 34 % (ce dossier semble est retenu)
  • l'église de 100 000 à 300 000 €
  • l'école sans aucun chiffrage mais ne pas écarter une vente ?!?!
  • l'école intercommunale (1,2 millions d'euros) qui ne verra pas le jour de si tôt si c'est l'équipe actuelle qui reste !
  • la réfection des logements de la nouvelle acquissions foireuse du 24 rue principale    (465 000 €). Ce "truc" va encore faire des étincelles à Ernolsheim! Certes acheter ce bâtiment pour seulement 50 000 € ce n'est rien, mais il semble invendable vu sa configuration et surtout impossible à rénover car beaucoup trop cher...on en fait quoi? un musée du restaurant? une bâtisse vide qui va tomber en ruine? un mémorial des finances de la commune......etc! Franchement c'est à mourir de rire ou à pleurer c'est suivant !
 
Les points divers : 
 
Le plan de déneigement....que dire...rien ! C'est le vide ! Comme l'employé communal habite Eckartswiller et que les routes ne sont pas dégagé pour venir à Ernolsheim, c'est l'un des adjoint qui doit prendre la relève s'il en a le temps. De plus, après avoir dit à qui voulait l'entendre, que la route principale était prioritaire pour le déneigement, revirement de situation....elle n'y est plus ! Donc le déneigement se fera à la saint glinglin ou ne se fera pas !! Donc la politique, c'est qu'il n'y a pas de politique pour reprendre l'expression d'un conseil municipal !!

 
Les rythmes scolaires ! Là aussi je sens qu'on va s'amuser lors du prochain conseil d'école ! La réforme doit entrer en vigueur en septembre 2013 avec possibilité de de report à la rentrée de 2014 si la commune en fait la demande avant le 31 mars 2013. La commune, dans un élan de frilosité a décidé....de ne pas décidé et donc de reporter à 2014 ! C'est dommage car en connaissant l'état des finances de la commune et la possibilité d'avoir des subventions de l'état en cas de démarrage en 2013...
L'endettement de la commune. J'ai bien aimé, si j'puis dire, l'incompréhension entre une conseillères municipale qui parlait du surendettement des particuliers et le maire celui de la commune. Chacun pensant que l'autre savait de quoi il parlait !! Ce qui est grave c'est le maire puisse dire que la commune est au fond du trou, qu'il va falloir  "jouer au Loto" pour sauver le finances... et le tout avec le sourire et en demandant si les participants du conseil ne découvrent pas la situation !!!! Malheureusement non, la situation n'est pas nouvelle mais là elle est catastrophique et va plomber les ambitions de la commune pour pas mal d'années !!!
 
Voici les points les plus importants....cela faisait un moment que je n'avais pas été au conseil municipal....j'en suis encore sur le cul !! J'invite tout les habitants d'Ernolsheim à venir un jour au conseil municipal pour s'en rendre bien compte de la gestion des dossiers !!!! 
 
Repost 0
Published by popote67 - dans ERNOLSHEIM
commenter cet article
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 14:08

C'est le dur constat que je viens de faire en regardant les comptes rendus de la Communauté de Communes de Saverne.

 

Déjà en 2008, lors des dernières élections municipales, la liste conduite par Alfred Ingwieler le dénonçait. Voici un extrait du tract que nous avions distribué à l'époque :

 

REPRESENTER ET DEFENDRE LA COMMUNE :

 

C’est le Maire (ou un délégué) qui représente la Commune dans les instances tels que la Communauté des Communes de Saverne (Comcom), le SITCOM ou d’autres collectivités territoriales. Je m’engage à mieux défendre les intérêts d’Ernolsheim. ll ne sera plus question d’entériner des décisions qui profitent uniquement aux grandes cités. Je m’attacherai à créer une dynamique avec d’autres communes rurales pour nous faire entendre. 

 

Quatre ans après où en sommes nous? Pas bien loin me direz vous ! Voici le triste bilan de nos délégués à la communauté de communes qui gérè tout de même un budget d'environ 19 000 000 d'euros !

 

Sur 26 réunions depuis le 29 janvier 2009, aucun représentant de la commune d'Ernolsheim n'aura été présent à 8 reprises (31%). La commune ne sera intervenue qu'à 3 reprises et n'a rien dit (d'après les comptes rendus) depuis le 30 septembre 2010, soit pratiquement 2 ans !!! Vous pouvez consulter l'intégralité des comptes rendus de la Communauté de Communes de la Région de Saverne sur son site .

 

29/01/2009 : le titulaire (le maire) et le suppléant (l'adjoint) sont absent

05/03/2009 : le titulaire absent, le suppléant présent mais pas d'intervention

26/03/2009 : le titulaire présent a fait une intervention en toute fin de séance : M. Jeannot SCHNELL fait part de ses échanges avec le Centre de Gestion et d’un document à renseigner concernant les problématiques de sécurité dans les postes d’employés communaux. Il souhaiterait des informations sur ces aspects administratifs et propose de travailler en mutualisation entre les Communes dans le cadre de formations qui seraient à apporter aux personnels.

28/05/2009 : le titulaire présent mais pas d'intervention

25/06/2009 : le titulaire et le suppléant sont absent

24/09/2009 : le titulaire et le suppléant sont absent
22/12/2009 : le titulaire présent à fait une intervention : M. Jeannot SCHNELL fait observer qu’il y a un énorme travail de communication à faire, car l’administré considérera cette nouvelle structure comme une structure en plus [concerne le Syndicat Mixte Fermé à la Carte].
18/03/2010 : le titulaire présent mais pas d'intervention
15/04/2010 : le suppléant est présent mais pas d'intervention
27/05/2010 : le titulaire présent mais pas d'intervention
08/07/2010 : le titulaire et le suppléant sont absent
30/09/2010 : le titulaire présent à fait une intervention : M. Jeannot SCHNELL souhaite connaître le montant représenté par l'exonération, mais celui-ci ne peut encore être connu, il faut attendre la fixation des valeurs foncières et les résultats d'exploitation du cinéma qui n'a pas encore un an de fonctionnement.
09/12/2010 : le suppléant est présent mais pas d'intervention
27/01/2011 : le titulaire présent mais pas d'intervention
24/02/2011 : malheureusement le compte rendu n'est pas disposnible sur le site !!
28/04/2011 : le titulaire présent mais pas d'intervention
16/06/2011 : le titulaire et le suppléant sont absent
21/07/2011 : le titulaire présent mais pas d'intervention
22/09/2011 : le titulaire et le suppléant sont absent
27/10/2011 : le suppléant est présent mais pas d'intervention. Lors de cette réunion, le suppléant est nommé à la commission intercommunale des Impôts Directs !!!
08/12/2011 : le titulaire et le suppléant sont absent
26/01/2012 : le titulaire et le suppléant sont absent
23/02/2012 : le titulaire présent mais pas d'intervention
12/04/2012 : le suppléant est présent mais pas d'intervention
31/05/2012 : le titulaire présent mais pas d'intervention
12/07/2012 : le suppléant est présent mais pas d'intervention
Les prochaines élections se dérouleront en 2014.
A cette date souvenezvous bien que rien n'a changé depuis 2008 !
Repost 0
Published by popote67 - dans ERNOLSHEIM
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 10:12

Mais oui, le titre est asez clair, la maison dite du 78 d'Ernolsheim-lès-Saverne n'est toujours pas terminée. Aussi impensable soit-il, les travaux sont toujours ) l'arrêt! 

 

Pourtant, les budgets ont explosés, passant du simple à plus du double. 

 

Mais voilà après pratiquement deux années de travaux, cette toute petite maison n'est toujours achevée. N'allez pas penser qu'elle était à construire de toute pièce, nan! Juste un aménagement intérieur et une isolation BBC. Rien de révolutionnaire en soit quand on sait que toutes les maisons neuves devront répondre à ces normes en 2013.

 

Même le poids de deux sinistres n'aura rien pu faire devant ce marasme. 

 

L'architecte a sa part de responsabilité mais pas que. Car la municipalité doit pouvoir peser pour faire avancer les travaux. Car rappelons ici que ce brave architecte va se mettre tout de même 10 % du montant des travaux dans les poches. Pour mémoire le prix estimé au 17 juin 2008 (oui c'est bien 2008!) était de 127 500 €, maintenant estimé à 311 000 €...est les travaux ne sont toujours pas terminé ! 

 

Pire, car pendant ce temps interminable des travaux, la commune doit rembourser les emprunts contractés et ne peut toujours pas encaisser la recette des loyers pour compenser la dette. Pourtant dans le compte rendu du conseil municipal du 27 jenvier, M Eichwald (l'architecte) annonçait une fin des travaux pour fin mars et une mis en location au 1er mai 2012...ami, ne vois tu rien venir ?!

La commune est tout simplement en train de creuser sa dette à la vitesse d'un TGV qui sortira du Tunnel d'Ernolsheim. Même si il est vrai que depuis 2010, la commune avait redressée la barre côté finance, cette opération de réhabilitation risque bien de plomber les budgets pour de nombreuses années !

 

Vous pouvez retrouver tout le détail de la rénovation de cette maison dans les articles ci-dessous :

CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2011 ERNOLSHEIM-LES-SAVERNE - AVEC LA MOTION DE LA MAISON TGV

Ernolsheim-lès-Saverne : Deux ministres sur le chantier de la « maison 78 », il fallait bien ça tenter de finir les travaux ! (13 octobre 2011)

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 NOVEMBRE 2011

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 27 JANVIER 2012

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 30 MARS 2012


 

 

Repost 0
Published by popote67 - dans ERNOLSHEIM
commenter cet article
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 12:09

 

Voici l'article que j'ai fais parvenir aux DNA de Saverne. Cela comme à bien faire que chaque hiver les habitants d'Ernolsheim soient bloqués par deux flocons de neige !!
M le Conseiller Général,

 Je me permets d'attirer votre attention sur le fait de l'enclavement
 de plus en plus certain de la commune d'Ernolsheim-lès-Saverne.

 Ce matin, le 31 janvier 2012, la commune d'Ernoslheim s'est une fois
 encore retrouvée isolée du reste du monde. Deux millimètres de neige
 et de verglas ont eu raison des conducteurs les plus chevronnés. Le
 bus de ramassage scolaire a même faillit arraché le lavoir au centre
 du village ! Plusieurs parents ont décidé de ne pas mettre les enfants
 dans le bus au vu de cet incident.

 Pourtant la neige était annoncée et la route entre Monswiller et
 Dossenheim est bien une route prioritaire pour les véhicules
 d'urgences.

 Mais non, rien n'y fait. Tous les ans c'est la même galère pour les
 contribuables que nous sommes !

 Un facteur de colère vient de s'ajouter cette année. La commune
 d'Ernolsheim a déjà l'immense privilège d'accueillir le Tunnel de
 Saverne (oui Ernolsheim n'est pas assez glamour pour Paris, c'est
 mieux de dire Saverne !) et ses nombreux désagréments. Mais nous avons
 la joie de pouvoir constater que la route est bien dégagée du chantier
 à Monswiller et après, en direction d'Ernolsheim. plus rien ! Les cinq
 cents derniers mètres menant à l'entrée du village ne le sont pas !
 Pas un grain de sel, pas un coup de lame ! RIEN ! ! !

 Sommes-nous simplement bon à payer un chantier pharaonique et ne pas
 pouvoir prétendre à une pelletée de sel ?

 Le déneigement des routes départementales est bien du ressort du
 Conseil Général. En votre qualité d'élu, je vous demanderai de bien
 vouloir intervenir en faveur de notre commune. Les habitants ne
 comprennent plus ce délaissement.

 Dans l'attente de vous lire,

 Sincèrement

 Cédric MARCHAL
 Habitant d'Ernolsheim-lès-Saverne

 

Repost 0
Published by popote67 - dans ERNOLSHEIM
commenter cet article
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 15:00

Voilà une fois encore la communauté de communes de Saverne et le SMICTOM aura choisi la simplicité. Faire payer plus chère au plus grand nombre sans se soucier des causes sociales que cela entraînera.

 

Les 75 communes, du SMICTOM de la région de Saverne présidé par Jospeh Cremmel, seront donc logées à la même enseigne. Mais les habitants contribuables non. Car en effet avec le système de collecte à la levée, les habitants d’une maison individuelle avec jardin ne seront pas au même pied d’égalité qu’une famille dans un appartement en centre ville.

 

Et pourtant à l’heure où la fameuse crise frappe plus durement ceux que Sarkozy appelait «la France qui se lève tôt », le SMICTOM par la voix de son président va encore accroître les inégalités.

 

Le système de la levée est certes un système qui permet de payer quand vous sortez votre poubelle devant la porte, mais elle ne règle pas les disparités d’habitat. D’autant plus que le faible nombre de levée instaurée dans la part fixe (12 fois par an) n’est pas suffisante pour être réaliste.

 

D’autres solutions pourraient voir le jour.

 

Le SMICTOM, la Communauté de Communes de Saverne, le Conseil Général et la Région Alsace ne prennent pas la mesure de l’enjeu des déchets ménagers. De nos jours, les produits de grande surface sont systématiquement emballés, suremballés et sursuremballés ! Le premier geste à réaliser est la réduction de la production de ces déchets. En subventionnant les entreprises vertueuses, ces collectivités permettraient à la fois la création d’emplois dans le domaine de la recherche mais également dans la formation. L’aide de l’Etat sera également essentiel pour réaliser des campagnes de sensibilisation au niveau national. Au niveau local, les collectivités devront engager des systèmes parallèles de distribution en direct avec les agriculteurs. L’exemple du marché du terroir de Saverne est un exemple, mais sa périodicité reste trop faible ( le dernier mardi du mois place St Nicolas). Le marché d’Ottersthal qui a lieux les vendredis soir est un exemple à suivre au regard du nombre de visiteurs. Les paniers de légumes frais dans les gares SNCF en est un autre. Mais la mise à disposition de locaux pour une rencontre entre les producteurs et les consommateurs avec un système de pré-commande pour en être un autre.

 

Outre l’aspect de production des déchets d’emballages, il faut également tout mettre en œuvre pour que les «déchets verts » ne se retrouvent pas dans les poubelles classiques. Composés en très grande majorité d’eau, ces déchets vert ou reste de repas et autres épluchures, pourraient fort bien constituer la base d’un recyclage écologique et pédagogique. En effet, le recyclage de cette catégorie de déchets ne semble pas émouvoir le SMICTOM. Pourtant, sur les 300 kilos qu'un ménage jette chaque année en moyenne, 100 kilos sont composés d'éléments fermentescibles. La seule indication de compostage dans le programme de prévention du SMICTOM est la reprise du Grenelle de l’Environnement qui impose 45% de recyclage de ces déchets fermentescibles. Mais comment Mr CREMMEL et son équipe compte faire pour en arriver à un tel pourcentage d’ici 2015 ? Rien n’est fait pour inciter les habitants à se diriger vers le compostage plutôt que de mettre dans la poubelle normale. 

 

Pourtant des solutions existent mais elles ne sont même pas évoquées ! La seule solution sera la mise en place du lombricompostage dans les foyers. Imaginez une famille avec des enfants dans un immeuble ou une maison de ville sans jardin avoir un seau contenant des lombrics. Soyons réaliste, cela ne fonctionnera pas 15 jours et une fois que les vers de terre seront morts, tout retournera à la poubelle et le SMICTOM empochera les 52 levées par an. 

Pourtant, pourtant, des alternatives doivent être misent en place. 

 

Premier exemple, le compostage collectif. Les expérimentations faites dans plusieurs ville sont très concluantes. A Grenoble par exemple, un test a été mené durant l’automne 2008 sur un immeuble collectif a joué le jeu. 40% des habitants, soit une trentaine de locataires-propriétaires ont expérimenté pendant une année le compostage collectif. Résultat, 1,7 tonnes de déchets en moins. Outre le fait d’avoir dévié ce tonnage de la poubelle classique, les habitants ont pu profiter de 900 litres de terreau issu de ce composte. 

Valoriser ces déchets dans un compost, c'est réduire le volume des poubelles d'environ 30% en diminuant d'autant l'énergie utilisée pour leur transport ou leur traitement, et donc leur coût de gestion. 

 

Second exemple, le ramassage des déchets vert. Il existe actuellement des camions bennes compartimentés qui permettent le ramassage simultané des déchets dit ultimes, des recyclés et même des verres. Pourquoi ne pas instaurer par exemple un ramassage des déchets verts dans le centre de Saverne et les centres bourg (Dettwiller, Steinbourg, …) où il impossible d’installer un composteur collectif. Une fois ramassée, ces déchets verts pourraient alimenter la plate forme de compostage de Dettwiller. Un circuit court de traitement éviterait un trop grand gaspillage de CO2. Un partenariat pourrait être ainsi conclut et pourquoi pas générer des emplois.

 

Dans les communes de moindre importance il est tout à fait envisageable d’installer des points de compostage. Avec l’aide des mairies et des employés communaux, ces points compostages pourraient être aérés et brassés grâce aux tracteurs ou autres engins agricoles que disposent généralement les collectivités. Cette technique, que j’avais instauré dans une commune où j’étais responsable des espaces verts, était d’une simplicité et d’une banalité sans pareil. Quelques traverses de chemins de fer et le tour était joué. En plus des déchets de tonte et de la taille des arbres réalisés par les employés communaux, les habitants étaient invités à venir déverser leurs déchets de cuisines, les épluchures, la terre des plantes vertes, etc, etc. Une à deux fois par mois, un coup de godet pour retourner et aérer les déchets et c’est tout. Le résultat du composte était mis à la disposition des habitants !

 

Le compostage n’est pas compliqué en soit, il suffit juste d’un peu d’équilibre entre azote et carbone. En utilisation normale, le composte ne sent rien. 

 

Voici quelques exemples qui pourraient être mis en œuvre par le SMICTOM. Mais non, nos penseurs ont préféré la simplicité. Faire payer une fois encore les personnes en difficultés. Et au vu des réponses apportées lors des réunions publiques, on peut présager du pire. La stigmatisation de ces populations devient une marque de fabrique de cette droite arrogante qui ne s’intéresse qu’aux petites gens que lors des élections. Car ne pas comprendre qu’une nourrice agréée va devoir faire supporter aux parents le surcoût que va entraîner le système retenu par le SMICTOM est en dessous de tout. Ces parents qui doivent déjà payer pour faire garder leurs enfants epndant qu'ils travaillent ! Ou ces familles modestes qui vivent en HLM ou en maison de ville non pas par choix mais par obligation financière, vont devoir mettre la main à la poche pour payer leurs 52 levées annuelles. Que va t’il se passer si elles n’arrivent pas à payer, comme c’est de plus en plus souvent le cas ? Très simple, les impayés seront répartis sur les contribuables qui payent. Le SMICTOM ne manquera pas de dire alors que c’est à cause de «ces gens là » que le prix augmente et non pas à cause d’une gestion calamiteuse et d’un projet de traitement des déchets qui n’en porte que le nom ! !

Repost 0
Published by popote67 - dans ERNOLSHEIM
commenter cet article
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 19:06

QUAND? oui quand les habitants d'Ernolsheim seront mis au courant par la mairie que pour se rendre à Saverne il va falloir faire de sacrés détours à compter de lundi prochain !!

voici ce qui circule à Monswiller et bizarrement pas à Ernolsheim !! Mais pourquoi ?!

 

Coupure-route-Monswiller-copie-1.jpg

Repost 0
Published by popote67 - dans ERNOLSHEIM
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 11:27

Magnifique idée ! Faire venir deux sinitres, Nathalie Kosciusko-Morizet, sinistre du Développement durable, et Philippe Richert, sinistre chargé des Collectivités territoriales, à Ernolsheim pour visiter une mini maison «offerte à la commune il y une quarantaine d’années » dont les travaux sont en cours depuis maintenant un an…et qui ne sont toujours pas terminés !

 

Cette fameuse maison du 78 n’arrête pas de faire parler les habitants. Il est vrai que le projet pouvait paraître louable. Réhabiliter une maison de caractère en maison d’habitation classée BBC (Bâtiment Basse Consommation) avec deux logements accessibles aux personnes à mobilité réduite. De plus le montant initial était de 140 000 euros environs. Pourquoi pas !

 

Mais voilà, les travaux traînent et le budget explose. Après un an de travaux plus ou moins assidus, et ce malgré une certaine débauche d’énergie de l’adjoint en charge du projet, le chantier n’est toujours pas terminé. Pire, le coût serait actuellement estimé à plus de 311 000 euros! (il était déjà de 185 000 euros lors du conseil municipal du 27 mars 2009 !)

 

Alors certes des subventions devraient permettre de combler un peu la facture totale, la commune n’est pas au bout de ses peines ! Le maître d’œuvre, Claude Eichwald, ne semble pas donner entière satisfaction, surtout au vu de sa rémunération ! Comme indiqué dans le compte rendu du conseil municipal du 29 avril 2011, le maître d’œuvre laisse faire le travail par l’adjoint mais souhaite empocher 12% du montant total des travaux ! : « la coordination, les normes de sécurités, etc…sont du ressort du maître d’œuvre et non de la commune, aussi compliqué que soit le chantier. Il [M. INGWILLER, conseiller municipal] rappelle que le maître d’œuvre est rémunéré à hauteur de 12 % du montant global du chantier. Or, non seulement le chantier à pris un retard important mais son budget a pratiquement doublé ce qui est aussi de la responsabilité du maître d’œuvre. » 

 

Autre point pour bien montrer la perspicacité du maître d’œuvre, le coût au mètre carré. Dans l’article des DNA, la journaliste Camille ANDRES relève la question posée par la sinistre de l’écologie sur les coûts de rénovation. Claude Eichwald se précipite de répondre : « Ils sont de 1 602 euros au mètre carré, hors taxe » ! La commune a demandé « le bénéfice de l’abaissement de la TVA de 19,6% à 5,5% » lors du conseil municipal du 30 janvier 2009. Le coût TTC est ainsi de 1690 euros environ. Ce qui ferait une maison de 184 m² ! Hors en voyant cette maison, il est dur de s’imaginer comment caser 184 m² ! 

 

Et pendant ce temps là les intérêts d’emprunt continuent à courir et les loyers ne rentre pas ! !

Repost 0
Published by popote67 - dans ERNOLSHEIM
commenter cet article
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 20:53

Echec et désillusion sont bien les deux mots qui conviennent le mieux pour la réforme de Taxe Professionnelle mise en place par notre micro président.

 

C’est le constat très acide que fait le 1er Vice-Président, Conseiller Municipal et Délégué de Saverne, Marc MERTZ dans la feuille de choux de la Com Com de Saverne (Synergie27 n°6 juillet 2011).

A la question :Quelle a été l’évolution de la Contribution Économique Territoriale CET) par rapport à la Taxe Professionnelle ?

 

Monsieur MERTZ ne passe pas par quatre chemins :  En 2011, nous encaissons pour la 1re fois la CET qui se décompose en une contribution sur la valeur ajoutée et une contribution foncière des entreprises. C’est seulement sur cette dernière composante que nous pouvons intervenir. Le montant prévisionnel de la CET est inférieur au montant de la compensation-relais de la taxe professionnelle touchée en 2010 et surtout inférieure aux prévisions objectives initiales. En attendant d’y voir plus clair nous nous exprimerons l’année prochaine sur ce sujet.

 

Ce qui signifie bien que cette réforme tant vantée par Nimbus 1er va engendrer, comme le prédisait la gauche, un manque important à gagner pour les collectivités locales !

 

Autre question :

 

Comment évoluent les subventions et aides pour les projets     d’investissement ?

C’est la déception ! En 2008, un ministre de passage à Saverne nous avait promis une subvention importante (420 000 €) de son ministère pour pouvoir installer Pôle Emploi (fusion ANPE-ASSEDIC) dans la Maison de l’Emploi et de la Formation, bâtiment dont nous sommes propriétaires.

.Finalement cette promesse n’a pas été tenue et nous sommes obligés de « faire » avec nos seuls et propres moyensPour les autres projets d’investissement comme par exemple le nouveau bâtiment du Multi-accueil de Saverne, l’Hôtel d’Entreprises, le nouvel accueil de l’Office de Tourisme et les structures d’accueil de loisirs sans hébergement (ALSH), nous ne pouvons compter que sur le Conseil Régional, la CAF et bien sûr le Conseil Général avec des moyens restreints du Contrat de Territoire en cours de finalisation actuellement.

 

Autant dire que les projets vont se réduire comme neige au soleil ! Merci bien à Nimbus 1er ! ! ! Et dire que le dépité maire de Saverne, le bon Emile Blessig a voté ces réformes !

 

Dernière question :  Qu’en est-il de la pression fiscale ?

Dans le brouillard ambiant de la CET précitée, nous avons souhaité marquer une pause générale en 2011. En d’autres termes, il n’y aura pas de hausse des « impôts ménages » ni de hausse de contribution foncière de la CET.

Nous approfondirons objectivement cette question pour 2012 lorsque nous saurons apprécier correctement et avec précision l’évolution de la CET et les effets de notre Contrat de Territoire avec le Conseil Général.


Sachant que l’Etat s’est engagé à compenser pour 2011 et 2012 mais qu’ensuite ce sera « le brouillard ambiant », cela risque d’être très dure pour les collectivités locales ! La hausse des « impôts ménages » ne sera peut être pas réelle pour 2011 (vu l’augmentation de l’année 2010, une nouvelle envolée des taxes seraient très mal perçu !) mais pour 2012 ont peut s’attendre à une nouvelle augmentation des impôts et taxes en tout genres si une réforme complète de cette CET n’est pas mise en œuvre par un autre gouvernement ! !

com-com.jpg

 

Repost 0
Published by popote67 - dans ERNOLSHEIM
commenter cet article
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 10:02

Lundi prochain 5 781 élèves retourneront sur les bancs des écoles primaires du secteur de Saverne. Aucun changement majeur n’affectera la carte scolaire pour l’année scolaire 2 011/2 012. Priorité est à la lutte contre l’isolement des professeurs et consolidation des acquis des élèves.

Maryse Zimmermann, inspectrice de l’Éducation nationale à Saverne : « Pour cette rentrée, le travail se fera dans l’approfondissement de ce qui a été lancé ». (Photo DNA)

La situation est « plutôt favorable », en ce qui concerne la carte scolaire, affirme Maryse Zimmermann, inspectrice de l’Éducation nationale de la circonscription de Saverne. « Nous n’avons aucune fermeture de classe et pas de retrait de poste devant des élèves », poursuit l’inspectrice.

Un poste d’enseignant en école élémentaire est même ouvert (et pourvu !) dans le village de Saint-Jean-Saverne, au sein du Rpi (regroupement pédagogique intercommunal) qui concerne aussi les villages d’Eckartswiller et Ernolsheim-lès-Saverne.

"Je tiens à signaler que cette ouverture de classe a été obtenu grâce à la mobilisation des représentants des parents d'élèves qui ont pris à bras le corps ce problème. Nous, les représentants, avons interpellé l'inspectrice, Mme Zimmermann, l'ensemble des syndicats d'enseignants ainsi que le recteur d'académie de Strasbourg. En quatre jours, l'ouverture était actée lors du Comité Technique Paritaire du 7 juin 2011. La décision de prendre les devants face au mur de l'administration a été prise le 3 juin 2011 lors du Conseil d'Ecole du RPI. Certes nous avons reçu l'aval des trois municipalités et du corps enseignants, sans nous laisser grand espoir quand à la concrétisation de ce projet d'ouverture de classe.

Cette ouverture est donc à mettre au seul crédit des représentants des parents d'élèves du RPI St Michel et des syndicats d'enseignants (en particulier le SNUI qui a été le seul à régir à notre demande et à intervenir auprès du président du CTP, un grand merci à eux)."

Suite de l'article des DNA du 03 septembre 2011

Des retraits de postes ont été envisagés

Pourtant, des retraits de postes ont été envisagés. « À Dossenheim-sur-Zinsel, au vu des effectifs, il a été envisagé qu’un poste soit supprimé, dans un esprit d’équité départementale », explique l’inspectrice. « Finalement, en juin, lors de la seconde réunion du comité qui décide de ces ouvertures ou fermetures, le retrait a été annulé, car le nombre d’élèves inscrits en petite section de maternelle avait augmenté . Il n’y aura donc pas de mouvement dans cette école », assure Maryse Zimmermann.

Certaines écoles dispersées dans plusieurs villages sont désormais peu à peu réunies au sein de grands établissements. « La tendance est à la création d’écoles intercommunales », explique Philippe Daney, inspecteur de l’Éducation nationale pour le secteur Haguenau Sud, dont dépend notamment le canton d’Hochfelden.

« À Allenwiller, une école concentrée a été construite, elle accueillera après les vacances de la Toussaint les élèves de Salenthal, Birkenwald et Allenwiller », explique Maryse Zimmermann. Si toutes les communes ne font pas le choix d’un regroupement physique de leurs élèves au sein d’un même bâtiment, l’Éducation nationale fait au mieux pour développer un « maillage » entre les 64 écoles de la circonscription afin de « lutter contre l’isolement des enseignants et non développer de grandes écoles », précise l’inspectrice. La directrice de l’école de Reutenbourg sera ainsi également en charge de la direction de celle de Singrist, déchargeant ainsi l’enseignante de ce village de la tâche. « Cela permet d’avoir moins de difficulté de gestion de leur poste pour les jeunes nommés en zone rurale », défend l’inspectrice.

« Et puis cela permet un travail de proximité, plus de liens et d’interactions entre les écoles, échanger, travailler entre enseignants… c’est plus pertinent au niveau pédagogique ».

Ces deux postes ont été rouverts

La circonscription regroupe beaucoup de petites structures : 25 % ont deux classes, 19 % en ont trois. « Ce travail de maillage se fait en profondeur et petit à petit avec les écoles et les maires à qui appartient la compétence ».

Une partie du canton de Bouxwiller est rattachée à la circonscription de l’Education nationale de Sarre-Union, basée à Drulingen. Dans ce secteur, deux suppressions de postes avaient été décidées, suscitant un vif émoi dans les villages concernés : Obersoultzbach et Menchhoffen. Après concertations et prévisions précises quant au nombre d’enfants, « ces deux postes ont été rouverts », précise l’inspectrice de l’Education nationale de la circonscription de Sarre-Union, Stéphanie Didiot.

« Un suivi personnalisé des progrès »

De bonnes nouvelles, « tombées », fin juin pour Obersoultzbach et fin août pour Menchhoffen. Enfin à Ingwiller, l’école maternelle et élémentaire ont fusionné et seront dirigées par une seule personne, Françoise Kuhle, qui se consacrera à plein-temps à sa fonction de directrice pour les 18 classes du site.

Concernant la pédagogie, il n’y a « pas d’innovation » pour cette rentrée. « Conformément à la circulaire de rentrée, publiée en mai dernier, on conforte ce qui a été lancé », explique Maryse Zimmermann. À savoir améliorer les acquis des élèves, les aider à mieux maîtriser ce qu’ils connaissent « de manière significative et durable ». Français, mathématiques, culture humaniste, langues vivantes, éducation civique… autant de « piliers » que les professeurs s’attelleront à consolider.

Avec une consigne majeure : « réaliser un suivi personnalisé des progrès» insiste l’inspectrice de la circonscription de Saverne. Un travail qui a lieu dans la classe, avec des « groupes de besoin », ou le soir, lors des deux heures d’aides proposées à certains élèves. « C’est un travail sur mesure, en fonction des difficultés préci ses et des besoins de chacun . Il faut donner ce qu’il faut à l’enfant ». Et donc, ne pas se tromper sur le diagnostic, d’où l’importance des évaluations, réalisées régulièrement au cours du cycle scolaire.

CAMILLE ANDRES

source : les DNA.fr

Repost 0
Published by popote67 - dans ERNOLSHEIM
commenter cet article
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 21:10

cm-29-04-11.jpg

cm-29-04-11-P2.jpg

cm-29-04-11-P3.jpg

cm-29-04-11-P4.jpg

cm-29-04-11-P5.jpg

Repost 0
Published by popote67 - dans ERNOLSHEIM
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Cédric Marchal
  • Le blog de Cédric Marchal
  • : Un regard sur l'actualité et une vision de la gauche française...mais également une certaine Sarkophobie! Pour me contacter : popote67@neuf.fr
  • Contact

LES PROCHAINES MUNICIPALES SE DEROULERONT EN 2014...C'EST A DIRE DEMAIN!

NE LAISSEZ PAS PASSER VOTRE CHANCE CETTE FOIS CI !!

SOYONS REALISTES, DEMANDONS L'IMPOSSIBLE

LE CHANGEMENT EST POSSIBLE !!!

Recherche