Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 17:01

 

Qu’elle campagne abjecte entre le conseiller général sortant Thierry Carbiener et la candidate UMP Murielle Philippe. 

Jusqu’à la dernière minute chacun se sera contenté de tirer à boulet rouge sur l’adversaire. Et pourtant ces deux là font la même politique et se revendiquent des mêmes ténors de l’UMP (Kennel, Richert and Co) !

Alors pourquoi tant de haine ? Simplement pour le pouvoir et la suprématie Savernoise. Les dix sept autres communes du canton ne sont que prétextes. Le seul véritable enjeu est Saverne. 

Si Thierry Carbiener, opposant farouche au député maire Blessig, gagne les élections ce dimanche, il se verra renforcé dans sa démarche et pourra viser les municipales de 2014. Jusqu’à là les deux protagonistes ne se feront aucun cadeau. La ville de Saverne ne s’en trouvera bloqué ! De plus en cas de défaite, Thierry Carbiener sera mort politiquement. Adieu le rêve de redevenir maire de Saverne !

Si Murielle Philippe gagne dimanche prochain, les choses seront plus simples pour M Blessig. La candidate n’aura plus qu’à avaliser les directives du député maire de Saverne. Plus d’opposition signifie simplement que chacun des caprices du député se traduiront par un soutien du Conseil Général. Plus aucune transparence dans les dossiers, plus de regards critiques sur les projets, plus aucun frein dans les dépenses. Direction la banqueroute !

Alors pour qui voter ? Je dirais simplement d’appliquer le « ni, ni » de Sarkozy ! Ni Carbiener, ni Philippe. Votons blanc !

Car franchement AUCUNE proposition concrète n’aura été émise entre ces deux candidats ! De la malhonnêteté oui, de la haine oui, du concret non !

Il suffit simplement de reprendre les pseudos propositions de chacun et de les comparer au budget voté par Mr Carbiener (en brillant par son absence lors du vote du budget du 14 décembre 2010, il l’a approuvé) et l’UMP de Mme Philippe.

Les pistes cyclables en sont le prototype ! Chacun des deux promets des pistes cyclables dans tous les villages du canton ! Très écologique en soit cette mesure pourrait être ludique et pratique. Mais voilà le budget pour les pistes cyclables est passé de 1,325 millions d’euros à 725 000 euros ! ! ! Cherché l’erreur ! Et ce n’est pas le seul exemple. Dans les transport, les personnes âgées, la petite enfance, les aides sociales…etc, etc. En fait tout ce qui peut être utile à tous a été raboté pour utiliser l’expression du gouvernement ! Naturellement le musée Lalique, le Golf de la Sommerau, le CGO et autres projets hors de propos dans une période de crise, subsistent avec les mêmes budgets !

Alors plutôt que de se lancer des invectives continuellement, qu’ils essayent de proposer des projets concrets pour le canton. La guerre des chefs ne fait qu’affaiblir le peu d’intérêt que les Français portent encore à la politique. Le taux d’abstention que connaît le canton n’est du qu’à leurs manières de faire de la politique !        

 

Repost 0
Published by popote67 - dans CANTONALES 2011
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 07:24

 

Aujourd'hui j'ai jeté un coup d'oeil sur la propagande du Conseil Général sortant, Thierry Carbiener! Que de mensonges ou démagogie!

 

Quelques petits exemples:

Ernolsheim :

- Intérêt d'une terrasse panoramique à la sortie du tunnel. Cette dernière ne sera sans doute jamais mise en place car il faudrait fair la même chose en Moselle, donc trop chère.

- Améliorer le déneigement des routes en pente! Il doit se tromper de village, la route en pente elle est à Eckartswiller. Mais ce qu'il aurait fallut dire c'est améliorer le déneigement car Ernolsheim est la route prioritaire pour les véhicules de secours.

 

Eckartswiller :

- Création d'un RPI avec St Jean. Le RPI se nomme RPI Saint Michel et il a plusieurs années d’existence. De plus le RPI comprend également Ernolsheim !

- Profiter des remblais pour un mur anti bruit! Cela imposerait un passage très important de camions au travers des villages de St Jean et Eckartswiller!

 

St Jean et Eckartswiller : favoriser la desserte du haut débit...il avait pas 6 ans pour s'en occuper avant !?

 

Monswiller : Améliorer les aides du CG pour la création de la Mapra...mais c'est pas lui qui a réduit les subventions à 14% en votant le budget du conseil général ou tout au moins sans y assister?

 

Ottersthal : mur anti bruit, même problèmatique que pour Eckartswiller

 

Saverne :

- site tournesol (ancienne piscine), je trouve que faire une serre est une erreur elle consommera énormément d'énergie et de moyens pour une ville déjà fortement endettée.

- Des projets plus respectueux de l'impôts des Savernois...c'est aussi lui qui est aussi à l'origine de la dette vertigineuse de la ville !!

- Politique de facilitation d'accès au TGV....tient il ne parle plus d'arrêt TGV !!!!

 

Hattmatt :

- réutilisation des remblais TGV pour le contournement de Dossenheim sur Zinsel ! Mais il va lui en rester des remblais??? Ce projet à plus de 20 ans (je crois) et comme l'argent manque, la commune d'Ernolsheim risque de voir passer encore des milliers de voitures par jour et ce pendant plusieurs années !

 

Wolschheim :

-favoriser les retombées du chantier du TGV sur les emplois locaux.

Dans son édition du 13 mars dernier les DNA interrogeaient Frédéric TERRIEN (directeur de la MEF à Saverne) qui indiquait que « Les entreprises viennent souvent avec leur personnel », Jusqu’à présent, 70 embauches ont été effectuées au titre de la clause d’insertion. Valable pour toutes les entreprises retenues par RFF pour travailler sur le chantier de la LGV Est, cette clause les oblige à embaucher 5 % de leur main d’œuvre par la voie de l’insertion. « On a le sentiment que hors clause d’insertion, il ne se passera pas grand-chose », regrette Frédéric Terrien, qui comptait bien profiter de cette porte d’entrée vers l’emploi pour promouvoir les candidatures locales.

 

Il propose également des pistes cyclables pour les communes de Ernolsheim, St Jean, Eckartswiller, Waldolwisheim, Furchhausen, Gottesheim, Dettwiller, Lupstein et Littenheim mais dans le même temps le Conseil Général a réduit fortement son budget pour le développement des pistes cyclables !!

 

Et pour le Haut Débit, où il n'a pratiquement rien fait sur son dernier mandat et il propose maintenant d'accélérer le développement (ou tout au moins il met une ligne sur son programme histoire de combler les vides!) :Steinbourg, Eckartswiller

Wolschheim, Littenheim, Maennolsheim et Altenheim

 

Repost 0
Published by popote67 - dans CANTONALES 2011
commenter cet article
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 20:50

Mais que cherche donc le candidat du Parti Ouvrier Indépendant Serge Bloch ? A chacune de ses interviews dans la presse locale, il attaque en règle toute la classe politique…sauf le Front National ! ? !

A chaque sortie médiatique, Serge Bloch accuse Rémy VETTOR, candidat de gauche s’il en est, de tous les maux.

Mais M Bloch devrait pourtant savoir que la politique du " tous pourris " est déjà prise par le FN.

Ce n’est d’ailleurs que le seul fond de commerce du FN, mise à par la peur de l’étranger ! Il suffit simplement de regarder la campagne de M Martig, candidat du FN aux cantonales de Saverne.

Pas de programme, pas d’affiche, pas de réunion publique, pas de présence sur le terrain et pourtant ce monsieur fera 10 à 15 % des suffrages.

Alors que cherche M Bloch ? Faire comme le président Sarkozy ? prendre des voies au Front National ? On voit bien ou cela mène Sarkozy !.

J’invite M Bloch à mieux choisir ses cibles et à travailler ensemble pour qu’un jour la gauche gagne sur le canton de Saverne.

Cédric Marchal

Directeur de Campagne de Rémy VETTOR


Repost 0
Published by popote67 - dans CANTONALES 2011
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 21:11

Philippe RICHERT, ministre en charge des collectivités locales, a annoncé des rentrées fiscales supplémentaires de 1,8 milliard d’euros pour les départements en 2010.

 

Cette annonce, reprise par plusieurs médias, alimente toutes les conjectures et est source d’inexactitudes.

Claudy LEBRETON, président de l’ADF, précise que les rentrées fiscales évoquées par le ministre sont les droits de mutations à titre onéreux (DMTO), une fiscalité transférée aux départements et aux communes en 1982 afin de couvrir les dépenses liées à l’Acte I de la décentralisation, et notamment les charges induites par le transfert des collèges aux départements.

 La reprise en 2010 des DMTO, après deux années de très forte baisse (moins 2,6 milliards d’euros), ne permet de retrouver ni le niveau de recette 2007, ni même le niveau de 2006 (7,4 milliards).

Quand bien même la progression de 2010 de ces DMTO atteindrait 1,8 milliard d’euros, cette somme est à mettre en regard des dépenses de solidarité nationale (RSA, PCH, APA) croissantes (13,4 milliards d’euros en 2010) et du reste à charge net supporté par les budgets départementaux qui a représenté, pour la seule année 2010, un montant de 5,3 milliards d’euros (plus de 20 milliards depuis 2002).

C’est ce déséquilibre prolongé qui met en difficulté un nombre croissant de départements et ce n’est pas le redressement actuel de quelques-uns qui modifiera durablement l’équilibre des finances départementales.

Surtout, cette fiscalité assise sur les transactions immobilières s’avère d’une très grande sensibilité à la conjoncture économique. Les dépenses sociales des conseils généraux ne peuvent donc s’adosser à des recettes peu prévisibles et volatiles.

Dans ces conditions, le président de l’ADF rappelle que depuis plusieurs mois les présidents des départements de France soutiennent l’idée d’un financement national pérenne des allocations de solidarité.

http://www.departement.org/sites/default/files/2011-03-09_-_DMTO__des_recettes.pdf

Source : Association des Départements de France

Repost 0
Published by popote67 - dans CANTONALES 2011
commenter cet article
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 17:37

Voici bien la question que je me suis posé en voyant le courrier du Conseiller Général sortant, Thierry Carbiener.

De plus pourquoi demander à la presse de relayer cette information alors que la presse n'a justement plus le droit de relater les élections le vendredi à partir de minuit?

Voici donc ma réponse faite à l'équipe de campagne de M Carbiener

 

Cédric MARCHAL

Directeur de campagne de Rémy VETTOR

Local de campagne

1 Grand Rue

67700 SAVERNE

 

 

Monsieur le Conseiller Général

Thierry CARBIENER

41 B rue du Mal Joffre

  67700 SAVERNE

 

 

Objet : Saverne le,

Votre courrier du 05 mars 2001 08 mars 2011

 

 

Monsieur le Conseiller Général,

Je fais suite à votre courrier du 05 mars dernier proposant à Rémy VETTOR de participer à un débat public le samedi 19 mars prochain, veille des élections cantonales.

J’ai été relativement surpris par votre demande. En effet, vous proposer de débattre la veille du premier tour des élections cantonales, sous la coupe des Dernières Nouvelles d’Alsace.

Je me permets de vous rappeler qu’à compter du vendredi 18 mars minuit, la presse locale ne peut plus commenter ces élections. Quel en serait donc l’intérêt ? 

Pourquoi dans ce cas ne pas proposer une date dans les prochains jours, mais convenu d’un commun accord à l’ensemble des candidats.  

De plus, je pense que la presse locale est suffisamment libre et entreprenante pour proposer elle-même un débat. 

Ce n’est pas, à mon sens, à un candidat quel qu’il soit, de dicter ses volontés.

Je tiens à préciser que Rémy VETTOR se tient à disposition pour participer à un débat organisé par la presse locale si celle-ci le juge utile.

Vous souhaitant bonne réception, je vous prie de recevoir, Monsieur le Conseiller Général, mes sincères salutations.

 

Cédric MARCHAL

Directeur de Campagne

 

 

Copie à l’ensemble des candidats --- Dernières Nouvelles d’Alsace

Sans titre-copie-1

Repost 0
Published by popote67 - dans CANTONALES 2011
commenter cet article
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 09:05

CIMG4120.JPGLa seconde réunion publique de Rémy VETTOR et de sa suppléante Christiane MOSSBACH s’est déroulée le 24 février dernier à Dettewiller en présence de Catherine TRAUTMANN, députée européenne et ancien marie de Strasbourg, et de Jean Paul WANTZ ancien maire de Dettwiller.

Après un rapide mot d’accueil, Rémy VETTOR a passé la parole à Anthony GOMES, membre des jeunes Communistes. Il a expliqué les raisons de son soutien à la candidature de Rémy Vettor du fait d’un programme résolument solidaire, qu’il n’oublie pas les jeunes en proposant un conseil général des jeunes disposant d’un budget spécifique et également par la volonté de créer des emplois verts et non délocalisables. Il a ajouté que les mesures qui seraient prises en faveur du logement social vont dans le bon sens.

Christiane MOSSBACH c’est ensuite présenté à l’assemblée en insistant sur le fait que son engagement aux côtés de Rémy était sur le fait de ses idées de la solidarité et de la précarité dans laquelle vive une multitude d’habitants du canton. Elle a tenu également à souligner les méfaits de la politique actuelle, notamment en matière de santé.

Catherine TRAUTMANN a tenu à remercier Rémy de l’avoir invité à cetteCIMG4123.JPG réunion. Elle s’est dit toujours prête à l’aider dans sa campagne car pour elle, seule Rémy VETTOR est une alternative à la politique de droite sur le canton de Saverne. Elle a indiqué que Rémy était quelqu’un de fidèle et de courageux. Pour elle, il sera un rempart à la destruction de la politique sociale de la majorité en place au conseil général.

Pour démontrer cette castre, Catherine TRAUTMANN a commenté l’actualité. La mauvaise gestion de notre département engendrait des inégalités de plus en plus criardes. Pour elle une politique envers les jeunes et les retraités serait beaucoup plus juste que le bouclier fiscal, même si sa réforme est en cours. Mais le gouvernement a préféré privilégier les riches au détriment de l’emploi des jeunes ou du niveau des pensions des retraités. 

L’augmentation des énergies (pétrole, gaz…) va peser encore un peu plus sur les ménages modestes. Afin d’éviter des fluctuations aussi importante, ne faudrait-il pas les retirer des cours boursiers et revenir à une simple marchandise basée sur le principe de l’offre et de la demande ? ?

Mme TRAUTMANN s’est ensuite attaquée au budget du département en citant quelques exemples significatifs de la politique de la majorité. En préambule elle a rappelé que la suppression de la Taxe Professionnelle aura coûté la bagatelle de 8,9 Milliards d’euros aux collectivités locales !

- Gel des dotations aux collectivités locales

- Hausse de 34 % du budget de fonctionnement du Conseil Général

- La dette est passée de 40 à 60 millions d’euros

- Diminution de 9,5 % des subventions versées aux communes

- Baisse de 2,2 millions d’euros du budget d’aide à la personne

- En contre partie le département du Bas Rhin s’est porté acquéreur du Château du Haut Koenigsbourg avec une augmentation du budget travaux de 2,8 à 4,326 millions d’euros. 

CIMG4118.JPGRémy VETTOR a ensuite expliqué la raison de son bras dans le plâtre. Après une chute lors d’une distribution de tracts à Dettwiller, il est tombé violemment sur le bras.  Cette mésaventure s’est terminée à l’hôpital de Saverne où il a pu prendre conscience de l’importance des services publics. Après avoir longuement parlé avec le personnel hospitalier, il a tenu à apporter son soutien à l’hôpital Sainte Catherine de Saverne. Le manque de moyen et de personnel engendre des difficultés surmontées jusqu’à présent par le personnel, mais jusque quand ? Les infirmières font d’une part leur travail mais en plus elles doivent faire brancardier, aide soignante, servir les repas…etc, etc.

Il fait le constat que dans tous les services publics c’est maintenant la norme. Les bureaux de Poste qui ne sont ouvert que quelques heures par semaines aux heures où la majorité de la population travail, ce qui engendre leur fermeture faute de rentabilité. 

Le réseau de Bus 67 qui ne circule pratiquement pas dans les petites communes.

L’état des routes déplorable du fait du transfert des équipements routiers vers les départements sans que l’état reverse les budgets nécessaires (exemple de la RN 4 transformée en D 1004).

La construction du tunnel du TGV est son opacité. Les collectivités locales (communes, département et région) sont totalement méprisées et l’argent public est dépensé sans surveillance.

La preuve en est par les projets portés par l’UMP et son allié Carbiener, totalement hors de propos par ces temps de crise :

- Golf de la sommerau,

- Grand Contournement Ouest des Strasbourg

- Château du Lichtenberg, totalement inaccessible

- Musée Lalique…

De tels projets pourraient être défendables si nous n’étions pas en temps de faillite économique.

La solution pour financer une politique plus juste et plus solidaire ne se fera pas la création d’un impôt supplémentaire mais par la redistribution de l’argent que le département dispose actuellement. L’argent public peut être investi dans des maisons de retraites, des crèches, la rénovation de l’hôpital pour créer un dynamisme économique. 

Rémy VETTOR a clôturé son intervention en déclarant : « Nous ne promettons pas la lune, mais simplement des projets réalisables ».

Après une séance de questions-réponses sur des thèmes aussi varié que le GCO, le faible débit internet sur la commune de Steinbourg. A ce sujet Catherine TRAUTMANN a indiqué qu’il en était de la responsabilité du Conseiller Général sortant. La personne ayant posé cette question a précisé qu’elle également posée la question à M CARBIENER lors de sa réunion publique à Steinbourg. Elle n’a obtenu comme réponse que «si je suis réélu, je m’occuperai de ce problème » ! Sic ! ! Une pétition est en cours à ce sujet et aurait déjà recueilli pas moins de 300 signatures.

Il a été également indiqué que Steinbourg manque de médecin car aucune proposition d’aide à l’installation d’un jeune médecin n’est proposée par le Conseil Général. Rémy VETTOR en a profité pour rappeler que lors de sa candidature en 2008 il avait déjà soulevé le problème et émis le souhait de voir porter ce projet par le Conseil Général dans le but de limiter au maximum la désertification rurale.

Avant de prendre un verre de l’amitié, Jean Paul WANTZ a tenu à pointer la «non-assistance du département du Bas Rhin » :

- Refus d’engagement pour la construction de logements sociaux à Dettwiller

- Réfection de la RD 241 entre Saverne et Dettwiller

- Installation d’entreprises dans des zones industrielles déjà construite avant d’en construire d’autres

- Le manque de solution alternative entre la maison de retraite pour «bien portant » et le long séjour.  Si le Conseil Général n’est pas d’accord avec un projet, la commune se retrouve dans l’impossibilité de construite un tel bâtiment.

La réunion s’est achevée vers 22h30.

Remerciement particulier à Catherine TRAUTMANN et à Jean Paul WANTZ ainsi qu’à l’ensemble des participants à cette réunion publique.

CIMG4127.JPG
De g. à d. : Jean Paul WANTZ, Anthony GOMES, Catherine TRAUTMANN, Cédric MARCHAL, Rémy VETTOR et Christiane MOSSBACH
Repost 0
Published by popote67 - dans CANTONALES 2011
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 21:30

http://www.gare-ensemble.fr/IMG/jpg/Saverne_05_r.jpgLa Phrase du jour : « On ne peut imaginer un droit de chaque ville au TGV en France »

Voilà comment Guillaume Pépy, président de la SNCF, résume les priorités de la SNCF. Pour lui, « chaque ville » française ne peut bénéficier d’une desserte TGV.

Dans un entretien à l’Express de ce jour, le président Pépy évoque sa préférence quant aux choix stratégiques de la SNCF. Le journaliste lui demande s’il préfère que l’Etat renonce à terminer le TGV Est pour investir en Ile-de France. D’où sa réponse : "Je vais le dire autrement: on ne peut imaginer un droit de chaque ville au TGV en France. En revanche, il y a un droit au transport collectif".

Actuellement de gros travaux (massacres ? ? ?) sont en cours pour permettre de relier Strasbourg à Paris en 2016 en 1h50 au lieu de 2h20 pour une somme rondelette de 2 milliards d’euros (soit plus de 66,666 millions la minute ! !). Cette somme est financée aux deux-tiers par l’Etat, les collectivités régionales et départementales.

Guillaume Pépy veut en finir avec le "tout TGV", une stratégie qui a permis la renaissance du groupe depuis les années 1980, mais "a pu donner le sentiment d'une SNCF à deux vitesses".

"Depuis trois ans, j'ai inversé les priorités, y compris en m'engageant sur davantage de fret ferroviaire écologique", ajoute le président.

En lisant donc ces quelques lignes ont peut fort bien imaginer le sort réservé à un arrêt TGV en gare de Saverne ! ! ! 

Circulez, sur la ligne dédiée LGV, y’a rien à voir ! !

Repost 0
Published by popote67 - dans CANTONALES 2011
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 10:08

Où sont les belles promesses des candidats de droite ? La main sur le cœur, les deux camps de droites annonçaient vouloir élever le débat et ne pas résumer la campagne des cantonales de Saverne à un simple débat droite – droite et Saverno-Savernois.

Voilà, nous sommes malheureusement tombés bien bas. A chaque jour son article dans la presse locale (deux pour la seule journée du 20 février) pour revendiquer le soutien du ministre des collectivités locales, Philippe Richert. Ce même ministre qui rappelons le, jurait également la main sur le cœur qu’il ne quitterait pas l’Alsace pour un poste de ministre. Nous connaissons la suite !

Nous ne souhaitons pas alimenter cette bataille de l’apparence et nous demandons à revenir aux fondamentaux, c’est à dire ce qui préoccupent les habitants du canton et plus largement du département du Bas Rhin. Notre candidature n’est nullement basée sur des futilités telles que celles répandues dans les communiqués de presse quotidiens de l’UMP de Mme Philippe comme du Conseiller Général sortant Thierry Carbiener. 

Le but de la candidature de Rémy Vettor et de sa suppléante Christiane Mossbach, n’est pas le choix d’une politique spectacle affligeante. Nous continuons à travailler et à proposer une alternative à ce débat stérile. 

La preuve en est notre prochaine réunion publique qui se déroulera ce jeudi 24 février à 20h à salle du HOHGRABEN en présence de Catherine Trautmann, Députée Européenne et de Jean Paul Wantz ancien maire de Dettwiller. A cette occasion les participants pourront débattre librement sur des sujets tel que le désengagement du département dans les domaines : économique, sociale et environnementale.

L’élection cantonale de Saverne est votre élection, ne vous laissez pas fourvoyer par ces polémiques qui ne cachent rien d’autre qu’un manque de propositions réalistes

Repost 0
Published by popote67 - dans CANTONALES 2011
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 11:32

 

http://www.ps-saverne.fr/wp-content/uploads/2008/06/photorunionpubliquesavejg4.jpgLe 24 février aura lieu la deuxième réunion publique dans le cadre des élections cantonales de Saverne dans la grande salle du Centre Culturel Hohgraben à Dettwiller, à 20h00.

Catherine Trautmann a confirmé sa venue et animera la soirée avec Jean-Paul Wantz, ancien maire de Dettwiller, Christiane Mossbach suppléante, Cédric Marchal directeur de campagne, Anthony Gomez du PCF et Rémy Vettor, candidat socialiste aux prochaines élections cantonales de Saverne.

 L’entrée est naturellement libre et nous vous attendons nombreux pour venir débattre de l’avenir de notre Canton !

Repost 0
Published by popote67 - dans CANTONALES 2011
commenter cet article
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 07:52

La section locale du PS de Saverne [http://www.ps-saverne.fr/] a décidé de soutenir Jean-Claude WEIL maire de Marmoutier aux élections cantonales des 20 et 27 mars 2011 sur le canton de Marmoutier.

Jamais les Bas-Rhinois n’ont eu autant besoin de leur Conseil Général. C'est le moment qu’il choisit pour se mettre aux abonnés absents.

Le Conseil Général a pour compétence essentielle la solidarité (Allocation Personnalisée d'Autonomie, Prestation de Compensation du Handicap, Revenu de Solidarité Active…) : c'est maintenant que les Bas-Rhinois devraient surtout pouvoir compter sur lui. Nous assistons à la manifestation d'un désengagement massif dans tous ses secteurs d’intervention : social, économie et environnement. Le Président, le conseiller général sortant de Marmoutier Monsieur Cremmel, la majorité UMP et ses alliés centristes se font les complices locaux du Gouvernement au détriment des habitants de notre département.

En tant que maire de Marmoutier et président de la communauté de communes, Jean-Claude Weil a toujours fait preuve d’un attachement profond à être à l’écoutedes préoccupations des habitants du canton.

Par ailleurs, le Parti Socialiste se mobilisera dans la circonscription de Saverne lors des prochaines élections cantonales, en présentant des candidats dans les cantons de Saverne avec Rémy VETTOR, de Sarre-Union avec Zulihra LONGO

Repost 0
Published by popote67 - dans CANTONALES 2011
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Cédric Marchal
  • Le blog de Cédric Marchal
  • : Un regard sur l'actualité et une vision de la gauche française...mais également une certaine Sarkophobie! Pour me contacter : popote67@neuf.fr
  • Contact

LES PROCHAINES MUNICIPALES SE DEROULERONT EN 2014...C'EST A DIRE DEMAIN!

NE LAISSEZ PAS PASSER VOTRE CHANCE CETTE FOIS CI !!

SOYONS REALISTES, DEMANDONS L'IMPOSSIBLE

LE CHANGEMENT EST POSSIBLE !!!

Recherche